AAH : Allocation aux adultes handicapés

L’AAH est une subvention sociale destinée à assurer un revenu minimum fixe aux adultes handicapés. Elle sert à compenser les frais liés au handicap pour ceux aux ressources modestes et qui ne peuvent bénéficier d’avantages vieillesse, invalidité ou d’une rente d’accident du travail.

Les conditions d’obtention de l’ AAH

Pour prétendre à l’aide financière, le demandeur doit remplir 4 critères :

  • Âge : être âgé de plus de 20 ans
  • Nationalité : Résider en France
  • Incapacité : Avoir un taux d’incapacité de 80% ou plus, ou entre 50% et 79% avec des difficultés d’accès à l’emploi reconnues. Cette condition est évaluée par la CDAPH¹ lors de l’étude du dossier.
  • Ressources : Pour avoir droit à l’allocation aux adultes handicapés, il faut prendre en compte l’ensemble des revenus du foyer (le demandeur ainsi que son conjoint). Le plafond du revenu annuel va de 9.701,52€ à 38.806,08€ selon les ressources du couple, de la personne seule ainsi que du nombre d’enfants.

Comment faire votre demande d’allocation ?

Remplissez le formulaire de demande disponible en ligne. Déposez-le ensuite ou envoyez-le à la MDPH² la plus proche de chez vous, de préférence par lettre recommandée avec accusé de réception. La commission nécessite de 4 mois pour étudier votre dossier et évaluer votre taux d’invalidité. Passé ce délai et sans réponse de la CDAPH, vous devez considérer que votre dossier a été rejeté. Cependant si votre demande a été acceptée, votre subvention aura un effet rétroactif et débutera le mois suivant votre dépôt de formulaire.

Remarques :

Vous devrez ensuite remplir une déclaration trimestrielle envoyée par la CAF, afin de recalculer vos droits en fonction de votre situation. Attention : En cas de non renvoi de la fiche, la Caisse des Allocations Familiales se verra dans la possibilité de suspendre les versements de l’aide ainsi que d’exiger un remboursement des sommes des mois précédents.

L’AAH ne peut pas se cumuler avec une pension de vieillesse et/ou d’invalidité, ni avec une rente d’accident du travail égale ou supérieure à 808,46€.

L’allocation aux adultes handicapés peut en revanche s’ajouter à un revenu d’activité professionnelle. Celui-ci n’aura aucun impact sur le montant de l’aide pendant 6 mois. Au-delà, le salaire sera pris en compte dans la déclaration de ressources.

Voir les autres aides :

PCH : Prestation de Compensation du Handicap

AEEH : Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé

 

¹CDAPH : Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées

²MDPH : Maison Départementale des Personnes Handicapées